L’écriture et moi

L’écriture ma passion.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai puis créé ce lien spécial avec mon esprit et les nombreux secrets qu’il cache. À travers les histoires que je produis, mon imagination va au-delà du réel, je ne suis non pas transporté dans un autre monde, un monde fictif, non, le reflet que je vois en regardant le miroir de mon esprit me renvoie une seule image : « Je me vois assis sur un arbre entouré d’animaux de tout genre et bizarrement nous sommes tous captivé par quelque.« 

Pendant longtemps j’ai cherché à avoir cette chose mais comme a mon habitude, je regardais au mauvais moment. Mais aujourd’hui je vois clairement ce qu’est cette chose… Assis sur l’arbre, je regarde des mots qui s’assemblent chaque seconde pour vous conter l’histoire d’un petit garçon qui pendant toutes ces années s’est accroché à son rêve, devenir écrivain pour partager tout le bonheur que l’écriture lui procure.

Écrire pour exister, pour s’exprimer et se libérer.

L’écriture, ce mot m’inspire plusieurs choses à la fois. Pour moi, c’est le moyen que j’ai trouvé pour m’exprimer et me libérer. Elle est ma compagne en mes moments de solitude. Elle est mon éternel confidente. Avec elle, j’extériorise tous mes ressentis (haine, tristesse, joie, ire) Incompris, l’écriture me permet d’exister. Elle est donc mon deuxième poumon. ‘Écrire avec ma plume ce que ma bouche refuse que j’assume’ telle est ma devise. Éternel amoureux des mots, je fais de ma plume une arme pour me confesser et y parler des maux de la société. Parce qu’il est difficile pour moi d’hurler et pleurer, je me réfugie vers l’écriture, qui ne me juge point. L’écriture plus qu’une passion, elle donne libre court à mes émotions !

Je fais du tabou, un atout !

Viser l’originalité

Écrire avec la plume, ce que ma bouche refuse que j’assume. J’écris car selon moi, c’est une nécessité. Il parait que je suis fais pour cela, c’est un talent avec lequel je vis et si je ne fais pas ce que me dicte mon imagination, je ne suis pas tranquille. Des fois c’est à 3 heures du matin qu’un vers de poèmes apparaît comme ça, et je me lève pour l’écrire, puis c’est à cette heure que je rédige un poème entier. Ma mère est mes proches ont tendance à dire que je vais devenir fou à ce rythme. J’adore lire aussi les très bons livres ensuite pour moi l’écrivain est un émissaire qui regèle les problèmes en les dénonçant, en sensibilisant, en critiquant acerbement même les tares de la société.

En somme j’écris pour être le porte-parole de ceux qui n’ont pas d’audiences, j’écris car c’est ma façon de m’engager dans la société qui m’a vu naître ; c’est ma contribution comme cet oiseau qui éteignait le feu avec son bec, les autres animaux se moquait de lui mais il a juste répondu qu’il faisait sa part. Donc faisons notre part même si c’est un atome.

Je n’écris pas pour me faire une notoriété,
Non plus pour sortir de la pauvreté.
Je n’écris pas pour me faire des alliés,
Non plus pour être apprécié.
Je n’écris pas pour régler des différends,
Non plus pour être un homme différent.
Je n’écris pas pour me vanter,
Non plus pour me lamenter.
Je n’écris pas pour être au dessus,
Non plus pour un simple merci.
Je n’écris pas pour la gloire,
Ni le succès mais l’espoir.
L’espoir qu’un jour on cesse
De penser qu’à son monde.
L’espoir qu’un jour l’homme cesse,
De devenir immonde.
J’écris pour soulager des âmes,
Et éteindre des flammes.
J’écris pour apaiser des cœurs,
Et essuyer des pleurs.
J’écris pour combattre les démons,
Et apporter des solutions.
J’écris pour dénoncer le mal,
Et prôner la morale.
J’écris pour empêcher des carnages,
Et véhiculer des conseils sages.
J’écris pour réveiller les consciences,
Et redonner confiance.

J’écris en instantané,
Quand Je suis inspiré.
Les mots s’enchaînent
Sans trop de problème.
Je me nourris de tout,
Un ressentit, un mot, ou juste
vous.
Je laisse mes doigts composer,
J’avoue ne jamais corriger.
Je fais place à l’imagination,
J’adore écrire des dictons.
Quelques notes de passion.
Chacun y trouve une opinion.
Bien sûr ! L’emblème  » L’amour  »
Où bien souvent il triomphe toujours.
Même si j’ai des passages noirs,
Quand pris par le désespoir.
J’essaie d’inclure une moralité,
Même si je ne suis pas dans ce domaine
diplômé.
J’écris pour que chacun soit disposés,
A se reconnaître si nécessité.
Je ne sais pas si au final ça plaît,
J’écris par volonté,
De pouvoir aider
Quelqu’un qui n’ose le demander.

Lire est pour moi :

Plus qu’un moyen d’évasion, lire est pour moi une recherche aboutissant à une probable découverte. Un voyage sans passeport ni visa, un moyen de se déconnecter de la réalité et de s’ouvrir à un autre monde, à notre propre monde. Cet amour pour la lecture m’a poussé à l’écriture ( je dirais que les deux ont toujours marché ensemble comme le noir et blanc, le ying et yang). Je ne sais pas si ce que j’écris sied à tous, mais pour moi le plus important c’est de sortir ce qui demande d’être sorti : Les mots.

En guise de conclusion, j’écris parce que j’ai toujours été passionné par cela… Je vis dans une société où il y a tellement de choses à relater et les gens ont aussi besoin de savoir ce qui se passe vraiment… J’ai toujours été une personne qui aime dénoncer les tares de la société et à travers mes écrits, je fais tout pour ressortir ce volet…

J’adore écrire parce que dans l’écriture, la main parle et dans la lecture, les yeux entendent la parole. Alors retenez ça : Je n’écris pas pour écrire, je le fais pour dénoncer certaines maladresses de notre société. Lorsqu’on écrit, parfois on ne sait pas pour quelle raison on le fait, on se sent tellement transportés qu’on oublie même la cause pour laquelle on déverse toute sortes de sensations, car cet instant là, on est ailleurs et les seules choses dont on a presque vraiment conscience sont : une feuille et un stylo.

J’ai du mal à dire qu’écrire m’est comme une maladie. Et c’est ma part à dire en espérant le Paradis. Suis surexcité d’écrire pour ne pas pousser les cris. Du coup je décris tout ce qui se passe dans la tête pour que sur mes pages ça représente l’en-tête.

Jamais reconnue,

je signe ce qui suit de mon nom de Plume !

Phane

Amitiés à vous fidèles lecteurs qui m’accompagnez dans mes déambulations intérieures.

8 réflexions au sujet de « L’écriture et moi »

  1. Bonjour,écrire,s’est le prolongement de son esprit guidé par son âme.Je tu ,nous ne sommes pas des écrivains de formation,ce sont les mots qui nous couchons sur la toile qui feront peut être de l’un d’entre vous,qui sais «  écrivains «  C’est le lecteurs qui ont le dernier mots. Biens à vous Etienne.

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Des heures de lecture, voilà ma culture ! – Mon moi versifié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.