Le Prophète de Khalil Gibran

Avec toujours poésie et nombreuses métaphores, Khalil Gibran nous dévoile la beauté du monde et de la nature humaine, l’essence des choses au-delà de leurs apparences illusoires. Dense et profond, ce texte illustre n’est pas à prendre à la légère. Lu d’un bout à l’autre ou compagnon ponctuel, il se trouvera toujours une parole en accord avec l’instant pour aider à comprendre ou à accepter de ne pas comprendre certaines choses de la vie. Khalil Gibran nous livre le sens profond des choses, tel un éveilleur de conscience qui nous fait voir le merveilleux dans les choses banales du quotidien. Car c’est bien la fonction de la poésie, sans doute le seul langage existant qui puisse approcher le sens du divin à l’aide des mots. Mais seulement l’approcher, après, tout est expérimentation.

Il est temps pour Almustafa, prophète bien-aimé de la cité d’Orphalese, de quitter l’île pour retourner dans son pays de naissance. Avant son départ, l’oracle Almitra et les concitoyens de la cité lui demandent cependant de lui livrer ses connaissances à propos de l’Amour, du Travail, des Enfants, etc. Ainsi, il transmit son message de lumière qui reste la trace de son passage sur terre.

Le Prophète est un livre qui cherche à donner du sens à ce que nous vivons et nous ressentons, il nous livre le support d’une méditation quotidienne sur le sens de la vie et des valeurs que nous lui accordons.

Un livre magnifique que je ne cesserai jamais de lire ! il est mon livre de chevet.
Le passage sur l’amitié, l’amour, la vie, les enfants, m’émeut particulièrement.
Il est tout en poésie et en philosophie.
À lire, et à relire.