Cœur condamné


UN CŒUR CONDAMNÉ. — Un cœur plein d’amour
Mais hélas ! Condamné.
Condamné à aimer,

Aimer d’un amour fou,
D’un amour coupable,
Coupable et impossible,
Impossible car rejetés
Furent ses sentiments,
Sentiments pourtant
Qu’elle a créés, mais
Qu’elle n’assumera jamais
Laissant un cœur
Déçu et honteux
Elle s’en est allée
Je ne sais où !

Dois-je la haïr ?
– Oui tu dois la haïr !
Je ne veux pas
Te voilà donc aveuglé
Non je suis passionné
Bon bah ! Elle te détruira
Je sais que cela me consumera
Hélas ! Te voilà devenu fou
Oui, je vois sa tête partout
Quelle est donc cette magie ?
Je crois que ça s’appelle amour l’ami.
Ah ! Pauvre humain que ce sentiment te tue
Je mourais donc si tel est mon destin
d’amoureux déchu.
Misérable, je m’en vais, que ma raison éteigne
ta flamme
Va t’en donc que ma flamme brûle de mille feu
Dans mon âme.

Mon cœur me dit de m’accrocher à elle, car je l’aime profondément,
Ma raison me dit de lâcher prise, car j’ai assez fait !

Qui des deux dois-je suivre ?

— Mon cœur ou ma raison ?
“ Le cœur a ses raisons que la raison ignore ”

Ne te laisse pas emporter par ces rimes que je superpose,
Retiens juste le contenu qu’elles exposent.

© Stéphane Kabamba

La main qui écrit,
Les mots que tu lis !