Tel un serment

Bonjour amis et frères poètes !
Sachez prêter serment pour ne jamais arrêter
d’écrire…


https://bit.ly/2XRg36U


Tant que la lumière existera
Tant que l’étoile brillera
Tant que la nature grandira
Tant que l’eau coulera
Tant que la mélodie chantera
Tant que l’amour dansera
Et tant que la vie résidera :

Ma plume écrira
Mes poèmes resteront
Mon imagination continuera
Mon amour pour la littérature demeurera.

Oui, ceci est tel un serment

Que j’arrête d’écrire ?
Il ne faut pas trop le croire.
L’écriture se germe pour naître
Les idées sont entrain de croître
En accord avec le combat qui se veut maître.
Elle l’écriture reste donc l’essentielle sur mon chemin
Tel un véritable présent entre mes mains.

Je remercie Marie de m’avoir inspiré ce billet.
                    Oui, je continuerai je n’arrêterai jamais d’écrire
                      Tant que j’ai des choses à dire…
Car écrire, c’est mourir en son être pour renaître.
Écrire, c’est vivre et apprendre à entendre.
Écouter le silence, lire la patience, attraper l’instant et regarder
de l’avant.
             Bonne journée et bon week-end à toi ami lecteur !

Ne te laisse pas emporter par ces rimes que je superpose,

Retiens juste le contenu qu’elles exposent.

© Stéphane Kabamba

La main qui écrit,
Les mots que tu lis !