L’histoire d’un poète épris de poésie !

Mes mots ont noirci le papier sur l’histoire de ma vie.

À 16 ans
J’ai cherché à créer
À partir d’un papier blanc
La folie de mes pensées.

16 ans, et déjà j’aimais, les rimes pleins la tête,
Les sons qui se répètent,
Les mots qui s’entêtent.
16 ans, déjà espiègle,
Avec qu’une seule règle;
Hurler ce que le silence tait.
J’écris mes pensées et mes rimes avec le cœur bien plus que l’esprit, je suis plus que la main qui écrit,
Je suis le cœur qui ressent et les mots que tu lis !

Je suis Stéphane, c’est mon prénom
J’aime beaucoup la poésie
C’est une de mes passions
À travers elle, je vous dis
Ce qui est mal, ce qui est bon pour moi
et puis pour vous aussi.

Je suis ce jeune Congolais qui tout au long de son cursus a eu à écrire des poèmes sans jamais les prendre au sérieux.
Au début, ce n’était qu’une manière d’impressionner les filles auxquelles je m’intéressais.
Au fur et à mesure des années, j’ai découvert la magie que pouvait dégager les mots, la face cachée des ses mots aux pouvoirs illimités.

Il n’y a pas longtemps l’un de mes professeurs de français m’a dit : « TES ÉCRITS SONT IMPORTANTS, ILS IMMORTALISENT TA VIE. CAR LES MOTS NE MEURENT JAMAIS.» Et depuis cet instant, j’ai décidé de partager mes écrits.

Poète, je m’inspire
Je parle des choses qui m’attirent.
J’emprunte de fois la plume de la satire
Pour parler de ce mal qui déforme notre ossature.

Je suis un citoyen et mes demandes,
Je milite pour l’équité et la justice dans le monde.
Je m’arme d’amour,
Car l’humanité m’attend en secours.

Je désire écrire avec la plume des humains,
Et que mes paroles riment sur tous les chemins.
Que le soleil réchauffe l’univers,
Et que l’amour règne sur terre.

Un voyageur, seulement de passage
Un éternel opprimé révolté
Qui croit la plume plus forte que l’épée
Qui aimerait faire passer un message.
Celui qui le cherchera finira par comprendre
Que pour vivre le bonheur il faut l’apprendre.

Sur ma feuille de brouillon, je brise le silence, en faisant circuler l’encre de ma plume, comme le sang dans mes veines.
Je parle en écrivant pour dévoiler ce que je ressens.
Ne dit-on pas que l’écrivain transmet au lecteur
Ce qu’il ressent en écrivant,
Et le lecteur transmet à l’écrivain ce qu’il ressent en lisant.
Mon porte plume est devenu un ami, une thérapie pour soulager mes tourments. Parler en écrivant restera longtemps ma communion pour délivrer mes émotions. Comme je l’ai toujours dit à ce qui viennent me lire : « Je n’ai aucune formation littéraire,
Mes mots viennent du cœur,
Et j’espère vous faire rêver et vous procurer des émotions,
C’est ma principale motivation »
Mes écrits, je les dédie à tous ceux que j’aime, je sais qu’un jour ils seront lus avec affection.

À(re)lire aussi : Un peu de moi dévoilé

Bien à vous,
(Sté)phane !

17 réflexions au sujet de « L’histoire d’un poète épris de poésie ! »

  1. Bonjour Stéphane, bien que tu dises que tu n’as pas de formation littéraire, ce poème que tu viens d’écrire est magnifique. Ton intelligence évoque ce que ton cœur exprime en donnant un sens magique à tes rimes. J’ai vraiment beaucoup apprécié, en continuant ainsi tu me donneras toujours du plaisir à te lire. Continue à écrire, c’est un réel plaisir.
    Je te souhaite une très bonne journée Stéphane. Amitiés.

    Aimé par 3 personnes

    • Bonjour Christian !
      Je te remercie beaucoup toi qui prend chaque jour ton temps de venir me lire. Ça me fait vraiment plaisir de toujours lire tes commentaires… Merci d’ainsi m’encourager et me soutenir de ne pas abandonner ma plume… Merci pour ton soutien. Car j’en ai tellement besoin…

      Belle journée et à très bientôt !

      Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour,j’ai «  beugué » désolé !J’avais pensé qu’un portrait Chinois permettrait de mieux te connaître en s’amusant. Si tu serais une couleur.si tu serais un chanteur ou musicien lequel tu aimerais être,si tu serais une qualité et un défaut . Si tu serais magicien que chanterais tu en premier sur cette planète.si tu était un un animal ,lequel tu serais,quel question aimerais tu que l’on te pose,une dernière,si en Belgique on te présente une blanche,une blonde ou une brune,là qu’elle tu choisis sachant que se n’est pas se que l’on pensent au premier degrés ?Pour ma part,je répondrai : bleu, Éric Clapton,la fidélité ,la rancune ,le groupe des multinationales qui souffre le chaud et le froid sur l’humanité ,le chat animal libre et indépendant , qu’est-ce qui te manque le plus dans ta vie ? Une blanche. A toi et vous tous de vous essayez au portrait dit » Chinois «  du jour ,biens à vous tous.Etienne.

    J’aime

  3. Bonjour Stéphane, merci pour ce si joli poème. Tes mots me touchent beaucoup et je t’encourage à continuer à faire glisser ta plume pour le plaisir de te lire encore car les mots du coeur sont les plus beaux.
    Bonne journée Stéphane avec mes amitiés.

    Aimé par 2 personnes

  4. Excellente façon de te décrire et d’expliquer cette passion et cet amour que tu as pour la poésie. Ton professeur de français a trouvé les mots justes pour t’encourager à écrire.
    Tu expliques ne pas avoir de formation littéraire et, si tu veux améliorer ton style, le rendre plus personnel, je te conseille l’anthologie de la poésie de Georges Pompidou ou de lire des poètes comme Villon, Verlaine, Baudelaire, Hugo, Musset ou Prévert.
    A force, tu feras un mélanges des styles, tu découvriras des formules poétiques et tu amélioreras ton style au fil du temps tout en restant TON style.
    Pour ce qui est de mon texte sur mon blog, je t’ai laissé une réponse à ton commentaire.

    Aimé par 1 personne

  5. Il faut lire, travailler, se corriger sans cesse. Car la poésie est aussi un art. Etudiez les poètes qui vous ont précédés. Une fois que vous avez trouvé la poésie, continuez à la chercher. Apprenez les règles. Voilà ce que j’ai compris de ton beau conseille ! Merci Trigwen pour ce conseil qui sonne juste ! Il me donne envie d’écrire dans une vraie ambiance de travail, et pourquoi pas de refaire un recueil de poèmes…

    Je viens de lire cela… À très bientôt !

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour et merci de t’être abonné à mon blog. Toutefois, pour le moment, je ne vais pas sur les sites littéraires car j’ai de gros problèmes oculaires et je me contente des sites photos, moins fatigants à lire. Je vois un spécialiste le 11 octobre et j’espère qu’il va m’aider car je suis en train de perdre doucement la vue et donc lire est pour moi vraiment une corvée même si je trouve que tu as de jolis mots. Il faudra donc attendre un mois ou deux avant que je puisse te visiter. Bon w-e

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.