Un peu de moi dévoilé

Je ne sais pas si ça se fait vraiment de parler de soi, mais moi j’avais envie de parler un peu de moi. Et de dire pourquoi je fais tout ça ? Pourquoi je me suis mis à écrire ? Et pourquoi j’écris ce que j’écris. Appellez-moi Stéphane, mais pour ne pas perdre le temps, tout le monde m’appelle Phane

Salut ami !

Ici, c’est moi.

Bienvenue à toi qui me lira.

Si tu veux quelques renseignements sur moi,

Tu te trouves au bon endroit.

Je ne vois pas comment me définir autrement.

Si vous voyez quelque chose de ne pas honnête dans cette présentation; relisez-la à un autre moment; à l’écrit, jamais je mens. À l’écrit, j’ose être moi-même. Voilà ce qu’est l’être.

Fin de blabla…

Je suis amoureux mais seulement des mots.
Je suis quelqu’un mais seulement moi.
Je crie à travers mes rimes,
Qui me maintienne au dessus de l’abîme.
Je ne raconte pas toujours ma vie,
L’inspiration dicte la poésie.
Pourquoi faire un poème pour ça,
Pour raconter qui je suis,
Rien de mieux que la poésie.
Car je suis poète de mon état.

Par l’écriture nous donnons la joie,
Alors ne faites pas les rabats-joie.
Ainsi le monde ne peux qu’avancer,
Alors avançons-nous tous vers la paix.

La poésie est une maladie,
Personne, ne peut enlever cette envie.
D’écrire en rime toute notre vie,
Car je le sais, c’est moi qui vous le dis.

Mon instinct me dit quoi faire,
J’écris par passion et envie,
J’ai l’espoir et une volonté de fer.
Je suis un enfant de la poésie.
Ma plume est rouge,
Rouge comme le sang,
Au rythme de mon cœur battant.
Doucement je la bouge.

La poésie coule dans mes veines,
La mélodie de mon âme chante,
Elle est comme une rengaine.
Qui doucement me hante.

J’ai essayé de comprendre la vie
Quand ceux de mon âge découvraient qu’elle
existait.
Et les questions qui me hantaient devaient être
apposées comme pour m’aider à trouver leurs réponses.
Cette réponse s’appelle « poésie »

Je définie cette dernière comme ma philosophie de vue à laquelle je m’abandonne. Sérénité qui emplit mon cœur et mon esprit dans les branches ombres de la nuit.

Avec la poésie, je peins ce que mon âme comporte. C’est
Saisir un instant et le graver à jamais pour ne plus l’oublier.
C’est vider son cœur et oublier ses peurs; c’est écrire sa joie et donner sa vie.

La poésie, c’est une façon de vivre, et il y a longtemps,
Depuis l’âge de seize (16) ans,
Que j’ai choisie d’en faire la mienne.

Je suis tout simplement un humain,
Un humain qui croit à l’humanité,
Juste un mot : Stéphane,
Comme si les mots coulaient de mon âme.
Écrire des poésies est devenue une habitude, un besoin.
Un poème triste est comme une larme d’encre.
Je suis convaincue que la poésie doit-être écrite avec
le cœur et que n’importe qui peut écrire.
Bref, la poésie est l’expression de l’âme.

J’ai appris le goût d’écrire,
Grâce à la lecture.
Passionné par l’art et toutes ses nuances !

J’aime m’inspirer chaque jour,
De tout ce qui m’entoure.
Ce qui me permets de surmonter mes peines;
C’est de savoir qu’il y a toujours du positif au creux
du négatif.
Il faut toujours avancer,
Même dans l’obscurité.
Un pas de plus est un pas vers la lumière.

Quelqu’un de normal,

Dans un monde tout à fait banal !

Avant tout humain

passionné par l’être humain.

Et puis, poète autant que vous l’êtes !

Jamais reconnue,

je signe ce qui suit de mon nom de Plume !

Stéphane KABAMBA.

Amitiés à vous fidèles lecteurs qui m’accompagnez dans mes déambulations intérieures.

16 réflexions au sujet de « Un peu de moi dévoilé »

  1. Oui tu es poète! parmi nous les poètes et plus nous serons nombreux et mieux le monde ira. Ne t’arrête jamais malgré ce qu’on dira. Etre poète ce n’est pas un combat, c’est une louange à Dieu et si parfois des mots t’échappent…laisse les partir en liberté, ce seront les plus beaux.

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Des heures de lecture, voilà ma culture ! – Mon moi versifié

  3. Ping : L’histoire d’un poète épris de poésie ! – Mon moi versifié

  4. « J’écris par passion et envie » : ce sont d’excellentes raisons.
    Je pense qu’il y a une petite coquille : « Je crie à travers mes rimes,
    Qui me maintienne au dessus de l’abîme. » (je le dis en toute bienveillance).

    J’aime

    • Salut !
      Merci de m’avoir lu
      Et bienvenue…
      Parfois ce que l’on écrit, on a du mal à le comprendre
      Mais je sais que dès que je mets ma plume
      Entre mes mains, c’est mon bien et mon mal que je vous communique
      Ceci est mon don, le seul, l’unique.
      Je sais aussi une chose :  » Je ne sais que communiquer via ma plume
      Car il n’y a qu’avec ma plume
      Que je me sens bien
      Elle me permet de me soulager, de planer.

      Bien à vous,
      Stéphane

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.